25/03/2015

Les Lutins Urbains, tome 2 : Le dossier Bug le Gnome de Renaud Marhic

Les Lutins Urbains, tome 2 :
Le dossier Bug le Gnome 

Auteur: Renaud Marhic.
Edition: P'tit Louis.
Publié en: 2014.
Genre: Jeunesse, Fantastique.


On les croyait disparus à jamais,
chassés de nos contrées par la modernité.
Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne,
les lutins se sont faits urbains !
Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs
d’agaceries, tracasseries, et espiègleries…

Ordinateurs en folie… smartphones ensorcelés… Quel est donc ce “virus” qui menace la Grosse Cité ? À peine remis de sa rencontre avec le Pizz’ Raptor, Gustave Flicman doit se rendre à l’évidence : un nouveau lutin menace la ville !
Comme par hasard, revoilà le Professeur B. Avec son aide, le jeune policier se lance sur la piste du redoutable Bug le Gnome. Vite ! Ça sent déjà le grillé…
Gustave parviendra-t-il à ne pas péter les plombs ? Car voilà ses 5 sœurs à l’hôpital, victimes d’une mystérieuse intoxication… Tandis que Bug le Gnome s’est introduit dans le Laboratoire d’Étude et de Recherche Nucléaire de la Grosse Cité…


Je voudrais de nouveau remercier Renaud Marhic pour cette découverte. Une fois de plus je suis assez enchantée de l’univers et de l’humour qu’il nous propose. Je dois l’avouer que j’ai bien rigolé, peut-être un peu plus qu’avec le premier tome. Après, je trouve qu’il y avait beaucoup plus d’action et moins de moment de réflexion. Mais au final cela se comprend vu que Gustave est moins dans la découverte mais plus dans le prolongement de son exploration. Ce qu’il y a d’assez agréable, c’est que très peu de temps se passe entre les deux tomes. Cela donne l’impression que l’on n’a jamais quitté Gustave. Mon avis risque d’être assez court, parce que mine de rien on retrouve la même magie que dans le premier, avec un peu plus de palpitant dans les aventures de notre Gustave. Je regrette juste qu’on ne découvre pas un peu plus sur les personnages secondaires. Mais nous continuons à évoluer et à apprendre en même temps que Gustave. Comme je l’ai dit plus haut, nous retrouvons l’humour et les jeux de mots que nous avions dans le premier tome, tous comme les psiiiit que je trouve, certes, dérangeant, mais ils sont un vrai côté ludique, qui permettent d’intégrer le lecteur dans le récit et par ce fait cela nous donne l’impression que l’on donne un peu vie à ce roman. Une fin assez réussite. Après, il y a vraiment peu de page, mais je ne pense pas que ce soit raisonnable de mettre plus de page pour un jeune public. Surtout que je trouve qu’il y a bien moins d’illustration que dans le premier après c’est peut-être moi qui plane.

En conclusion, une lecture assez plaisante, rapide et drôle. Nous continuons à évoluer dans l’imaginaire assez farfelu et drôle de l’auteur. C’est juste un peu dommage de ne pas en découvrir un peu plus sur les personnages qui gravitent autour de Gustave, mais c’est juste un petit reproche infime. J’ai été très ravie d’avoir découvert cet univers un peu foufou et assez exaltant. Je suis fière de mon diplôme en Lutinologie, même si je dois faire des choses assez effrayantes, mais cela m’a fait beaucoup rire.

 
4/5

Les Lutins Urbains, tome 3






Ps: Cliquer sur la couverture du livre pour avoir un extrait.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

•*¨*• Merci de Votre visite et de Votre commentaire •*¨*•