30/04/2016

Fruits Basket, tome 5 de Natsuki Takaya

Fruits Basket, tome 5

Auteur: Natsuki Takaya.
Edition: Delcourt.
Publié en: 2003.
Genre: Manga, Shôjo.
Tome: 23 tomes.


A l'initiative de Shiguré, Tohru a passé une semaine de vacances de printemps très agréable, en compagnie de Yuki, Kyô et tous les autres, dans une des résidences secondaires de la famille Soma. A la fin des vacances, un jour de pluie, Hatsuharu apparaît soudain, un gros paquet sous le bras... Que porte-t-il si précautionneusement ? C'est ce que vous découvrirez, entre autres choses, en lisant le cinquième tome de cette joyeuse « comédie de la transformation ».




J’adore cette série, je me replonge dedans avec toujours autant de plaisir. Nous faisons la connaissance de Kisa, qui est le tigre. Étant moi-même de ce signe-là, j’ai beaucoup de mal à ne pas craquer et à faire comme Tohru en la trouvant trop mignonne et la câliner. Mais il n’y a pas que cela, qui fait que l’on a envie de faire ça. Comme beaucoup des autres maudits, la malédiction pèse sur eux et à chaque nouvelle rencontre, on a l’impression de voir de plus en plus l’ampleur que la malédiction peut avoir sur eux, de façon certes, complètement différente, mais au final seulement eux peuvent comprendre le malheur des autres maudits et peuvent les soutenir. Yuki a de très belles paroles pour Kisa qui font réfléchir que l’on soit maudit ou pas. Je me permets de vous les glisser :

«Kisa, cette lettre. Elle dit que tu dois t’aimer toi-même. Mais qu’est-ce que ça signifie vraiment ? Nos qualités, comment faire pour les trouver ? On ne voit que nos défauts et nous les détestons. Et c’est bien pour cela que nous ne nous aimons pas. Alors, si on essaie de trouver nos qualités par nous-mêmes, on ne trouvera rien. Ce n’est pas si facile, ce n’est pas de cette manière que ça fonctionne. Quand quelqu’un te dira à quel point il t’apprécie, ou qu’il t’aime, alors c’est là, et seulement à ce moment-là que tu pourras t’aimer toi-même. Tu n’es pas d’accords ? Quand on t’acceptera telle que tu es, tu auras l’impression, que tu pourras enfin te pardonner et que tu pourras enfin t’aimer. »

Il y a plein de moments comme cela durant notre lecture, où l’on se rend compte l’envers du décor de la malédiction, mais que ces simples paroles peuvent aussi nous parler à nous simple lecteur. C’est ce qui en fait un manga merveilleux. Mais il n’y a pas que ce côté sombre, nous avons aussi pleins de moments de joie et de rire, qui nous font oublier un peu leur malédiction. Puis finalement, on en apprend toujours un peu plus sur nos personnages et le lien unique qui les lie les uns aux autres. On voit aussi que Tohru prend de plus en plus de place dans la vie des maudits, mais aussi dans leur cœur. Enfin bref Kisa reste ma petite chouchoute, mais j’ai vraiment hâte de redécouvrir la suite.



En conclusion, une fois de plus un tome tout en émotions, riche de belles paroles qui touchent les personnages, mais aussi le lecteur. Je n’ai jamais compris comment l’auteur réussi aussi bien cet effet. Elle arrive à prendre des tracas que l’on connaît ou que l’on a vus et à les mettre en scène au travers de ses personnages. C’est un manga que je recommande chaudement, il est tout simplement merveilleux à vivre et à lire. Nous avons le rat, le chat, le chien, la vache, le serpent, le dragon, le lapin et le sanglier (cochon), nous venons de rencontrer le tigre, je me demande quel sera le prochain signe. J’avoue que j’ai un peu tout oublié…



Aucun commentaire :

Publier un commentaire

•*¨*• Merci de Votre visite et de Votre commentaire •*¨*•